• Fenêtre ouverte sur ce qui fait les petits bonheurs du quotidien...

    En été...

  •  

     

    La météo nous annonce un week end

    chaud et ensoleillé,

    alors...

    Soyons HEUREUX !

     

    Be happy...

     

    Je vous dis à bientôt.

    Josiane.


    9 commentaires
  •  

    Je partais dans l'idée de ne commencer

    cet ouvrage que cet été...  

    Mais devant cet enchevêtrement

    de couleurs,

    je n'ai pu résister...

     

    Broderie traditionnelle...

     

    Il s'agit d'un kit de la boutique

    "Un chat dans l'aiguille".

     

    Mais avant de commencer,

    je voulais faire le tri dans ces 18 couleurs,

    et oui, rien que ça...

     

    Broderie traditionnelle...

     

    Et pas moins de 5 nuances de rose.

     

    Broderie traditionnelle...

     

    A moi, les différents points de broderie,

    point de chaînette, point de bouclette,

    point de poste, point de nœud,

    roue festonnée...

     

    Quelques points de tige,

    et voilà mon ouvrage démarré...

     

    Broderie traditionnelle...

     

    Je vous souhaite un bon week end.

     

    Broderie traditionnelle...

     

     

    Je vous dis à bientôt.

    Josiane.


    8 commentaires
  •  

     

    Connaissez vous le sashiko ?

    Il s'agit d'une broderie traditionnelle japonaise.

    A l'origine,

    cette technique était utilisée pour rapiécer les vêtements

    usés, ou bien, pour les renforcer...

    Mais au fil du temps, sa fonction principale est devenue

    purement esthétique.

    Le sashiko se brode traditionnellement avec du fil blanc (plus

    épais que le fil que l'on utilise pour la broderie occidentale)

    sur une toile indigo. 

     

    Sashiko...

     

    La difficulté est de réussir à maintenir une régularité

    dans la taille des points (point avant)

     

    Ne dirait on pas quelques grains de riz

    jetés sur la toile ?

     

    Sashiko...

     

    Pour mon 1er ouvrage, il s'agit d'un kit

    dont la toile est déjà imprimée, acheté

    au salon "Pour l'amour du fil" à Nantes

    sur le stand de Satomi Sakuma, auteur

    de ce très beau livre

     

    Sashiko...

     

    Et voici donc ma broderie

    dans son intégralité...

    Un peu de couture sera à envisager pour lui éviter

    de rester au fond du panier...

     

    Sashiko...

     

    Je vous dis à bientôt.

    Josiane.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  •  

    Quelle émotion de retrouver près de

    35 ans après,

    ses cahiers d'écolière et de collégienne...

     

    Et là, c'est une copie double,

    légèrement jaunie, écrite au stylo plume,

    avec quelques taches d'effaceur...

     

    A l'école, ma matière de prédilection était le français,

    surtout les rédactions comme ici, avec un sujet libre.

    J'adorais ça...

    Et je me souviens encore de ce jour, où ma prof de français

    a lu ma copie devant les élèves de la classe... 

     

    Souvenir du collège...

     

    Alors, si vous le voulez bien, je partage avec vous

    ce récit sorti de mon imagination d'adolescente...

     

           Alors que l'automne tire à sa fin, Marc-Antoine le vieux berger revient dans la

    vallée avec ses moutons. En chemin, il rencontre Jacques qui vient de labourer son

    champ.

                        - Salut Jacques

                        - Salut l'ami !

     

            Et Marc-Antoine reprend son chemin. Ses sabots ont la même cadence que

    les grelots de ses moutons.

             A l'entrée du village, les enfants l'acclament, ils sont heureux de le retrouver.

              Lorsqu'il a rentré ses moutons dans la bergerie, il pousse le loquet de sa porte,

    et là, une douce odeur d'été l'envahit, malgré la poussière et les guêpes mortes, il

    est heureux. Petit à petit, les gens du village viennent le voir, lui apportant du pain,

    du beurre, et lui en échange, il leur donne du bon fromage de chèvre. En partant, la

    mère Gustine lui dit : "Alors, comme tu es de retour, viens manger une soupe ce soir,

    à la maison." Et le vieux accepte de bon cœur. Lorsque la soupe est mangée, tout

    le monde se regroupe autour de la cheminée, même les enfants ont droit à cette

    veillée, où tout le monde écoute attentivement les récits du berger : la naissance d'un

    mouton, le mistral sur la montagne... Les enfants ouvrent de grands yeux, les plus

    jeunes s'endorment en rêvant à cette montagne, où la vie doit être douce et agréable,

    les plus grands disent bien fort que plus tard, ils en feront leur métier, les grandes

    personnes, elles, savent bien que la vie sur la montagne n'est pas toujours gaie, la

    solitude pèse souvent.

          Il est bien minuit, quand Marc-Antoine revient chez lui, la nuit s'est rafraîchie et

    il rentre sans plus tarder. Il se sent épuisé, et pense que dans quelques temps, ce

    ne sera plus lui qui retournera sur la montagne, mais les jeunes du village qui ont

    cette vocation bien ancrée : ce beau métier de berger, lui qui l'a fait pendant 50

    ans ! Il faut qu'il laisse la place aux jeunes.

           Le soleil se lève à peine lorsque l'on frappe à la porte : 

              - Hé, Marc-Antoine, debout, réveille toi, ouvre vite ! 

            Le vieux s'extirpe péniblement de son lit. Lorsqu'il ouvre la porte, il a en face

    de lui, Auguste le palefrenier.

            Celui ci ne sait comment lui annoncer la nouvelle.

               - Ta cabane sur la montagne, Marc-Antoine,... eh bien, on l'a rasée, je sais,

    euh...le maire ne t'a pas prévenu, mais c'était un terrain qui appartient à la commune.

             Auguste n'a pas fini de lui raconter l'histoire que déjà, Marc-Antoine a chaussé

    ses sabots, pris son bâton et son boléro de fourrure, et il est déjà en route pour la

    montagne. Au bout de 2 heures, il y arrive.

              Il n'a pas de mal à retrouver "sa cabane", "sa demeure sur la montagne", le

    seul endroit où il était vraiment heureux. Doucement, il pleure en silence, sa vue se

    brouille, en quelques instants, il voit défiler sa jeunesse, sa vie, là où il a été toujours

    seul malgré ses moutons.

               Lentement, il s'assied par terre, et s'enfouit la tête dans ses mains calleuses.

               Doucement, il se laisse mourir sur sa terre, son paradis.

     

     

    Souvenir du collège...

     

     

    Souvenir du collège...

     

                    Je vous dis à bientôt.

           Josiane.

          

     

             

     

             

     

           

     

      

     

     


    5 commentaires
  •  

    Ce week end, une nouvelle idée

    de loisirs créatifs...

    Les perles à repasser...

    Après une bonne dose de patience,

    pour commencer à  trier les 10 000 perles du baril...

    Elles sont là dans un bocal, c'est plus joli !!!

     

    Perles à repasser...

     

    Les ranger par couleurs,

    et surtout pour y voir plus clair...

     

    Perles à repasser... 

     

    Et en avant, pour une petite création...

     

    Perles à repasser...

     

    Perles à repasser...

     

    Au fur et à mesure,

    voir l'évolution...

     

    Perles à repasser...

     

     

     

    Pour ce qui ressemble au final

    à un mandala...

     

    Perles à repasser...

     

     

     

    Perles à repasser...

     

    L'étape suivante, reste je crois

    la plus délicate :

    après avoir posé un morceau de papier sulfurisé sur le motif,

    repasser rapidement et sans trop appuyer,

    sinon les perles et... les picots de la plaque avec, fondent !
     

    Triste expérience !

     

    Mais là, je suis ravie du résultat...

     

    Perles à repasser...

     

    Je vous laisse, il me reste encore...
    quelques perles à trier...

     

    Perles à repasser...

     

    Je vous dis à bientôt.

    Josiane.

     

     

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique